Moteur de voiture : quand le remplacer ?

Un remplacement de moteur demeure l’ultime recours lorsque les réparations pièce par pièce s’avèrent trop onéreuses. Mieux encore, vous pouvez réaliser un maximum d’économies en vous tournant vers les moteurs d’occasion. Il faudra évidemment mandater un professionnel pour redonner une nouvelle jeunesse à votre véhicule.

Remplacez votre moteur par un moteur d’occasion

Le remplacement intégral du bloc moteur s’impose lorsque la majorité des pièces maîtresses commencent à s’user. Il s’agit notamment des courroies, des joints de culasse, des turbos… Un moteur qui s’essouffle doit aussi être remplacé pour éviter une panne lourde. Quoi qu’il en soit, le mieux serait de faire appel à un mécanicien qui saura vous conseiller sur les solutions à adopter.

Pour rappel, l’arrêté du 8 octobre 2018 stipule que les garagistes ont l’obligation de proposer des pièces auto d’occasion dans le cadre de réparation ou d’entretien de véhicule. La législation exige l’usage de pièces issues de l’économie circulaire (pièces recyclées ou reconditionnées). Dans cette optique, vous n’aurez aucun mal à trouver un moteur d’occasion sur auto parts 24. Ce site web n’est autre que la plus grande plateforme internet du marché de la pièce d’occasion pour véhicules en Europe. L’enseigne peut, en effet, compter sur un réseau de fournisseurs de qualité à travers l’EU.

moteur voiture

Remplacement de moteur : limites et précautions

La loi autorise le changement de moteur si cela n’engendre pas de différence entre le certificat de conformité et l’état du véhicule. Par contre, quelques obligations s’imposent à ceux qui prévoient de remplacer le moteur en vue de modifier les performances de leur voiture. Cette initiative implique l’obtention d’une permission de l’administration française.

Il faudra également en informer votre assureur, se préparer aux inspections et aux contrôles. Ce n’est qu’à l’issue de ces procédures que vous saurez si votre véhicule pourra circuler ou non. S’il est conforme, le propriétaire se voit délivrer un procès-verbal de réception à titre isolé (RTI). La voiture se verra décerner un nouveau numéro d’immatriculation. Il faudra donc procéder à des changements sur la carte grise. À noter que même après les transformations, les risques d’interdiction de circulation sont à craindre.

Le recours aux pièces et aux moteurs d’occasion : des économies appréciables

En pratique, une pièce d’occasion revient 30 voire 40% moins chère qu’une pièce neuve. Cela vaut également pour les moteurs d’occasion. Conformément à la loi, le garagiste est dans l’obligation de proposer deux devis : l’un avec des pièces de réemploi et l’autre sans. Toutefois, il ne peut proposer des pièces ou un moteur d’occasion dans le cadre d’un rappel du constructeur. De même, la loi ne s’applique pas si le véhicule est toujours sous garantie.

Pour ceux qui optent pour un moteur d’occasion, le budget à prévoir dépend de plusieurs facteurs. Il faudra notamment tenir compte de la marque et de la qualité du moteur, de l’ancienneté de la voiture. Dans les faits, le recours à un moteur d’occasion requiert environ 600 voire 900 euros de budget. Comptez en plus la main-d’œuvre ,ainsi que les tests. Le changement pour un moteur d’occasion coûte à peu près 2000 euros. Par ailleurs, si la cote Argus du véhicule est suffisamment élevée, vous pouvez vous tourner vers un moteur en échange standard ou reconditionné à l’usine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.