Tout savoir sur le filtre à particules

Le filtre à particules ou FAP est maintenant adopté par presque tous les constructeurs de véhicules. L’objectif de cette nouvelle technologie étant de réduire le rejet des particules émises par les moteurs diesel. Cela contribue non seulement à la protection de l’environnement, mais permet d’éviter également les réparations trop coûteuses. Dans ce billet, découvrez comment détecter une panne au niveau du FAP et les avantages de l’utilisation des valises de diagnostic.

Comment savoir si le FAP de votre voiture est défaillant ?

Le filtre à particules a été commercialisé pour la première fois en 2000 avant d’être rendu obligatoire une année plus tard pour les voitures diesel. Il est installé après la sortie du moteur. Son principal rôle consiste à filtrer et brûler les particules rejetées qui entraînent une formation de couche de suie.

À noter que celle-ci est susceptible à long terme d’altérer les performances du moteur. Obligatoire et indispensable, le FAP reste un mécanisme fragile qui peut avoir tendance à s’encrasser. D’où l’importance de vous équiper d’une valise de diagnostic afin d’identifier les pannes rapidement et efficacement.

Cet outil est désormais mis à disposition des particuliers et des professionnels afin qu’ils puissent effectuer des vérifications à tout moment.

Pour mieux comprendre son fonctionnement et les principaux avantages de cet équipement, je vous invite à visiter ce site et vous pourrez également découvrir notamment de nombreux modèles de valises de diagnostic multi-marques.

filtre à particules

Encrassement du filtre à particules, des signaux à ne pas négliger

En cas de souci au niveau du FAP, un voyant s’allume pour signaler un dysfonctionnement ou une saturation. D’autres symptômes peuvent également amener à dire que le filtre rencontre un problème. Cela occasionne naturellement une perte de puissance qui se remarque surtout dans les côtes.

L’encrassement du FAP peut être aussi reconnu à travers un moteur calé ou qui s’étouffe lors des démarrages. Prudence est également de mise si votre voiture passe automatiquement en mode dégradé. Votre moteur est donc en marche, mais il fonctionne au ralenti.

À ce titre, il devient très difficile de circuler dans des conditions normales. En présence de ces divers signaux, il convient de confier votre voiture à un mécanicien.

Conseils pour prendre soin du filtre à particules

La durée de vie d’un FAP varie en fonction de plusieurs facteurs comme l’entretien du véhicule, le style de conduite ou encore le nombre de régénérations FAP effectuées. Comme les autres pièces de votre véhicule, il est important d’entretenir le filtre à particules, non seulement pour éviter son encrassement, mais aussi pour prévenir les dysfonctionnements du moteur.

Pour cela, il existe une méthode pratique permettant au FAP de se régénérer. Tout d’abord, il est conseillé de rouler de manière préventive afin de permettre au moteur de chauffer suffisamment. Cela assure le bon fonctionnement du mécanisme.

Vous pouvez en outre utiliser des additifs ou des nettoyants pour diminuer l’encrassement du filtre, mais rien ne vaut un contrôle régulier du véhicule pour prévenir tous risques. Voilà pourquoi certaines marques préconisent un contrôle tous les 150 000 km. Par contre, l’idéal est de procéder à un changement du filtre à particules après avoir effectué 80 000 km à 120 000 km. Pour cela, il va falloir confier l’opération à un mécanicien qualifié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.