Autopartage et assurance

L’autopartage est une pratique de plus en plus courante. Si cette solution est très appréciée aujourd’hui, c’est parce qu’elle est économique et surtout bonne pour l’environnement. Puisque l’achat d’une voiture n’est pas à la portée de tous, cette option permet donc aux particuliers de disposer d’une voiture haut de gamme sans investir beaucoup d’argent. Et surtout, cela permet de faire des économies sur le prix d’achat, l’assurance ainsi que les coûts de réparation et d’entretien. Dans ce billet, je vais vous parler des différents types d’autopartage et l’assurance auto en lien avec ce système.

Les différents types d’autopartage et l’assurance auto

L’autopartage est avant tout un service dédié aux particuliers, mais aussi aux professionnels. Le principe consiste à mettre à disposition d’un particulier une voiture pendant une durée limitée. Il prend trois formes, à savoir :

  • La location entre particuliers via un intermédiaire. Celui-ci met en relation des particuliers, dont le propriétaire et le loueur.
  • La location réalisée par une société qui met à disposition de ses clients sa flotte de véhicules
  • La location entre particuliers sans intermédiaire.

Assurance auto : conséquences d’un prêt de volant non inscrit au contrat

En principe, l’autopartage est classé en deux catégories, dont le service sans intermédiaire et le service via un intermédiaire. L’assurance auto qui s’applique dépend de l’option choisie. Dans tous les cas, il vaut mieux privilégier des assurances auto qui prennent en compte le prêt de volant, car cette option autorise le propriétaire à prêter sa voiture à un proche ou à un membre de la famille pour une courte durée et un usage privé.

Attention, les conséquences peuvent être lourdes si vous prêtez votre voiture à un tiers alors que votre contrat d’assurance ne vous le permet pas. En cas de problème, peu importe la gravité de la situation, votre assureur a tout à fait le droit de refuser de vous indemniser et de prendre en charge les dégâts. Voilà pourquoi, il faut anticiper et vérifier les conditions mentionnées dans votre contrat avant de procéder à un prêt de volant, et ce afin d’éviter les mauvaises surprises.

Autopartage, comment fonctionne l’assurance auto ?

Si vous optez pour l’autopartage avec intermédiaire, il n’y aura pas d’assurance spécifique individuelle. Normalement, l’assurance est déjà comprise dans le service, c’est-à-dire dans le contrat de location. En cas de problème, ce sera donc l’assurance auto de l’intermédiaire qui prendra en charge le dépannage et l’indemnisation des éventuels dommages physiques et matériels. Les garanties peuvent varier d’un intermédiaire à un autre. Cela inclut la responsabilité civile, la garantie dommages/vol/incendie/vandalisme et la garantie individuelle conducteur.

S’il s’agit d’un autopartage sans intermédiaire, ce sera le contrat d’assurance du propriétaire du véhicule qui s’appliquera en cas de panne ou d’accident. Dans ce cas, le bonus-malus s’applique sur son contrat. Avant de vous lancer dans ce type de service, il est donc essentiel de prévenir l’assureur pour vérifier l’étendue des garanties et de proposer une modification en cas de besoin. Certains assureurs proposent une garantie en option dans leurs formules d’assurance auto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.